Accueil du site > Ma ville > Edito du Maire > Le printemps point le bout (...)

Le printemps point le bout de son nez.

Contenu de la page : Le printemps point le bout de son nez.

Ces quelques mots en ouverture de notre journal ont une couleur particulière en ce printemps qui pointe le bout de son nez. Un tout petit bout si j’en juge par « ce qui tombe » au moment où j’écris ces lignes.

Le temps est plus que maussade, le fond de l’air est frais comme s’il s’agissait de filer la métaphore d’une année électorale et d’une scène politique glaçantes et chaotiques...

J’ai suffisamment exprimé publiquement ces dernières années que nous étions au « bout du bout » d’une organisation du débat politique obsolète pour que, au moment où tout semble le démontrer, j’en rajoute à nouveau.

Non. Je veux m’adresser à vous, Chapelaines et Chapelains pour que vous vous mobilisiez pour faire votre choix. Car derrière le bruit et la fureur des soubresauts de cette campagne présidentielle qui n’en finit pas de commencer, il y a de « sacrés débats » sur notre avenir commun.

Je ne vous ferai pas l’injure ici d’essayer de vous convaincre de tel ou tel choix, vous savez quelles sont mes convictions et pour qui je voterai. Ce qui m’importe ici, c’est de vous alerter sur VOTRE pouvoir de décider. Comme l’ensemble de nos compatriotes, le 23 avril, vous êtes appelés à mettre un bulletin dans l’urne.

Nous partagerons à ce moment, à égalité totale, une fraction infinitésimale du résultat qui s’affichera sur nos écrans à 20 heures. Ne renoncez pas à exercer ce pouvoir. C’est le seul qui vaille et qui comptera. Ni les commentaires, ni les sondages ne valent dans cette journée-là. C’est vous et vous seul qui déciderez. Ne laissez pas les autres le faire à votre place.

Les absents ont toujours tort.

Durant ce temps, notre collectivité continue de s’activer avec détermination dans les dossiers et les projets qui se construisent et voient le jour. Alors telle une liste à la Prévert je vous déroule les engagements pris, les résultats en cours, tout ce qui fait sens pour notre commune et qui change l’image de la Ville.

Tout comme je l’ai annoncé lors de la cérémonie des vœux, cette année est une année de négociations, d’élaborations, de conduite de travaux, nous emmenant avec nos partenaires vers la concrétisation de petits et grands projets et ceci pour l’ensemble de nos quartiers.

C’est aussi l’année du mi-mandat de l’équipe municipale !

Une équipe qui avance, qui se bat, qui est présente pour vous, au milieu de vous, qui souhaite mener les projets à leur finalité dans un contexte inédit de contraintes financières pour toutes les collectivités.

Alors que voit-on dans notre belle ville ?

  • Au centre-ville, la ferme Bodié fait l’objet d’une étude de projet (espace devant accueillir des services à la population - résidence de personnes âgées). Ceci engendrera une réflexion d’aménagement du centre-ville et donc de la place de la mairie.
  • La rue Salengro verra la construction de logements à la place de l’espace Salengro.
  • À La Chapelle historique, Mon Logis construit entre autres, des logements adaptés pour les personnes âgées (rue Lakanal).
  • La démolition de l’ancien Carrefour arrive à son terme, laissant une friche (durant 18 mois) qui doit être très vite aménagée le temps d’affiner le programme d’une ZAC. Celle-ci accueillera une zone d’entreprises et de commerces, des logements pour personnes âgées, d’autres logements, des espaces de vie et de déambulation.
  • Les trois dernières tours sur Sarrail seront démolies très prochainement.
  • Un laboratoire d’analyses médicales s’installe sur l’emprise Sarrail et le projet de 95 logements est désormais sur les rails.
  • La rue Palissy se voit dotée de 20 nouveaux logements et de l’aménagement d’un parking.
  • La démolition de l’ancienne école Jean Moulin/Bartholdi a démarré, tout en préservant les locaux dédiés aux associations déjà en place.
  • Par ailleurs, le paysage s’enrichit de panneaux d’informations, bientôt des panneaux lumineux aux entrées de ville rendront encore plus fluide et réactive l’information à la population.

Derrière l’ensemble de ces évolutions petites et grandes, il y a des femmes et des hommes.

De notre collectivité bien sûr mais, au-delà de vos élus et de nos services, je pense à nos associations, nos commerçants et entreprises qui ne cessent pour leurs activités de faire évoluer notre ville en lui donnant à l’extérieur l’image qu’elle mérite.

On peut, pour parler de La Chapelle Saint-Luc, continuer ad vitam æternam de rappeler nos difficultés, la pauvreté de notre population, nos fragilités, le coût financier et surtout humain de la concentration hors normes de misère dans notre ville. Nous avons pour cela, toute légitimité et des éléments tangibles à l’oeil nu autour de nous confortés par des statistiques implacables...

Pour autant, s’apitoyer sur notre sort nous permettra-t-il d’avancer ?

Pire, en relayant ce discours misérabiliste nous ne faisons que tordre le cou à une réalité qui ne se résume pas à ces difficultés. Car, notre ville, c’est aussi un dynamisme incroyable, une jeunesse pleine de vie qui s’implique plus qu’ailleurs. Qui n’a pas assisté à une cérémonie patriotique avec tous ces enfants respectueux du moment qu’ils partagent avec les anciens, a raté l’occasion de voir de visu ce qu’est notre ville et l’espoir qu’elle porte.

Au-delà, le rôle de l’équipe municipale, mon rôle, c’est de soutenir le dynamisme et le potentiel de notre commune. Je suis persuadé depuis des années que l’activité économique, les entreprises et leur développement dans notre ville sont la clé de tout. Nous nous y employons au-delà des vicissitudes d’un contexte de crise qui ne nous a pas aidés... Mais, fi des difficultés, lorsqu’il y a la volonté, il y a un chemin.

Olivier Girardin
Maire, Vice-président de Troyes Champagne
Métropole, Conseiller régional

A noter

Si vous voulez vous adresser au maire, pour que lui parvienne directement votre message, écrivez-lui via ce formulaire.

Ecrire au maire