Rénover les digues pour mieux protéger des crues de la Seine

Contenu de la page : Rénover les digues pour mieux protéger des crues de la Seine

16 km de digues à réhabiliter

Renforcer la protection des habitants contre les risques d’inondation, telle est une des missions essentielles du Grand Troyes. Celle-ci se traduit particulièrement par la construction, la réfection, la surveillance et l’entretien régulier des digues qui canalisent les différents bras de la Seine.

Dans ce cadre, un diagnostic de sécurité a été mené en 2010 sur l’ensemble des digues. Il a conclu à la nécessité de les réhabiliter pour garantir la protection contre les risques d’inondation pour des crues comparables à celles de 1910 et 1955.

Le Grand Troyes a immédiatement engagé un important travail d’expertise qui l’a conduit à mettre en oeuvre un plan de réhabilitation des 16 km de digues concernées par phases successives, de 2013 à 2016.

Ce plan répond aux exigences les plus élevées tant sur le plan réglementaire que technique. Le Grand Troyes a ainsi souhaité anticiper, sans attendre pour réagir.Son coût de 21,4 millions d’euros est financé à hauteur de 40% par l’Etat, mais également par l’Union Européenne et le Conseil général de l’Aube.

Une action dans la durée

Le plan de réhabilitation de toutes les digues présentes sur l’agglomération s’inscrit au coeur d’un dispositif global, engagé depuis plusieurs années, et décliné en plusieurs actions complémentaires :

• les missions permanentes d’entretien et de nettoyage des digues et des cours d’eau (assurées par l’équipe rivières du Grand Troyes), • le programme pluriannuel de réhabilitation des ouvrages (représentant 10 millions d’euros), • le projet de réhabilitation des digues et de prévention des inondations, • la valorisation du patrimoine naturel.

L’agglomération troyenne : un territoire urbanisé et inondable

Plusieurs quartiers de l’agglomération troyenne se trouvent en zone inondable par les crues de la Seine (communes de La Chapelle Saint-Luc, Pont-Sainte-Marie, Saint-Julien-les-Villas, Saint Parres aux Tertres et Troyes).

La présence des digues permet de contenir les crues dans la rivière et ainsi de protéger ces secteurs contre les risques d’inondation.

La crue de mai 2013, qu’a connu l’agglomération troyenne, a montré la nécessité de réhabiliter des digues anciennes et vétustes.

Un nouveau calendrier

A la rentrée 2014, et à la demande de l’Etat, le Grand Troyes intègre les nouvelles données issues d’études récentes menées dans le cadre du PPRI (Plan de Prévention du Risque Inondation). A la lumière de ces nouveaux éléments, un projet plus en adéquation avec la réalité de terrain a été défini et un nouveau calendrier fixé.

En 2015

Premier semestre
  • _ A l’appui de ces éléments et des expériences des travaux sur les autres digues, il est nécessaire de disposer.

— * D’une topographie complémentaire très détaillée et à jour, notamment en domaine privé. Le fond du lit de la rivière est « vivant » et a évolué en 2013

  • - D’études géotechniques complémentaires pour affiner l’adéquation des techniques retenues aux réalités de terrain
Second semestre
  • _ Elaboration d’un projet mis à jour pour Fouchy

En 2016

  • - Début des travaux de réhabilitation de la digue de Fouchy

A noter

Vous avez des questions ? Pour y répondre, une rubrique dédiée au projet est accessible sur le site internet du Grand Troyes : www.grand-troyes.fr - Numéro vert : 0800 10 50 37 - Email : infodigues@grand-troyes.fr

Adresses utiles

Adresses utiles

Troyes Champagne Métropole

Télécharger la Vcard

Téléchargements

Présentation - Travaux de réhabilitation des digues - Point d’étape – Digue de Fouchy
novembre 2014
PDF - 1.9 Mo
Télécharger
Guide pratique - Pour bien planter chez soit aux abords des digues
novembre 2014
PDF - 6.3 Mo
Télécharger
Dépliant - Rénover les digues pour mieux protéger des crues de la seine
octobre 2014
PDF - 2 Mo
Télécharger